• Bonjour à vous ,

    Je vais vous montrer d'autres métiers se trouvant dans ce beau village d'autrefois.

    Voici les photos:

    Photo-092.jpg

    La potière. 

    Photo-093.jpg

    Photo-203-copie-1.jpg

    La maison d'habitation.

    Photo 210

    Photo 186-copie-1

    Le sabotier.

    Photo-187-copie-1.jpg

     Photo-114.jpg

    Le sculpteur.

    Photo 112-copie-1

    Photo-226.jpg

     La fileuse de verre.

    Photo-261.jpg

    L'école. 

    Photo-252.jpg

    Photo-258.jpg

    Je vous souhaite de passer une très bonne semaine. 


    15 commentaires
  • Bonjour à vous,

     

    Pour la communauté de Canelle " la carte de France des paysages ".

     

    Il est un lieu au coeur du Périgord Noir où le temps s'est arrêté en 1900. Le village du Bournat

    dont je vous ai fait découvrir les bâtiments dans mon article précédent est une reconstitution

    authentique d'un village périgourdin du début du 20ème siècle , avec ses artisans , sa mairie,

    ses commerces , sa chapelle, sa ferme , son café , son restaurant , son moulin à vent.....

    Situé en Dordogne, au Bugue , le Bournat s'étend sur sept hectares . Dans un environnement

    verdoyant , le village a su exploiter la richesse de la nature tout en respectant un écosystème

    d'exception.

    Au Bournat, la vie n'a pas changé depuis plus d'un siècle et tout vous invite à découvrir les

    conditions d'autrefois : un métier oublié, la pierre dorée des maisons anciennes....

    Voici les photos:

    Photo-087.jpg

    Le bouilleur de cru.

    Photo-088.jpg

     

    Photo-097.jpg

    Le tourneur sur bois.

    Photo-099.jpg

     

     

    Photo-167-copie-1.jpg

    Le moulin à huile à noix.Photo-168-copie-1.jpg

     

    Photo-179.jpg

    Le tressage de blé.Photo-180.jpg

     

    Photo-188.jpg

    Le forgeron.

    Photo-189.jpg

     Photo-197-copie-1.jpg

    Le boulanger.

    Photo-196.jpg

     

    Photo-246.jpg

    Le photographe.

    Photo-247.jpg

    Je vous souhaite de passer une très bonne journée et vous remercie pour vos gentils commentaires .


    25 commentaires
  • Bonjour à vous,

    Je vais vous parler du clédier ou séchadour qui est une petite construction ronde de 6 à 9 m²

    seule située dans un champ près du village de Vayres-Les-Roses . Elle est simple à deux

    étages séparés par un plancher à claire voie destinée à recevoir les châtaignes que l'on

    répandait sur une épaisseur de 10 à 15 cm dans une claie (treillage en bois ou en fer ) par une

    porte supérieure , tandis que pénétrant dans une porte inférieure , on y entretenait un feu.

    On allumait un grand feu d'herbes , donnant beaucoup de fumée et peu de flammes , qui 

    devait brûler sans interruption pendant trois semaines . Les tuiles serrées de toit ne

    laissaient passer la fumée qu'avec une lenteur extrême . 

    Les châtaignes ainsi séchées étaient ensuite entreposées dans le grenier et consommées 

    jusqu'au mois de juin.

    La Haute -Vienne dispose de neuf clédier : sept de forme circulaire et deux de forme carrée.

    Voici les photos:

    Photo 013

                                                    Clédier avec fontaine et abreuvoir.

    Photo-008.jpg 

    Photo-011.jpg

    Très bonne journée à vous tous.

       


    17 commentaires
  • Bonjour à vous,

    Un travail à ferrer est un dispositif plus ou moins sophistiqué ( autrefois fixé  dans le sol

    et de nos jours mobile) conçu pour maintenir de grands animaux (chevaux et boeufs ) en

    particulier du ferrage.

    De nos jours , le terme de travail à ferrer est généralement supplanté par celui de "cage

    de contention".

    Voici des anciens modèles rénovés:

     DSC05505

     DSC07059

    Bonne journée à vous tous.

      

                Très bonne fête de la Saint Valentin à tous et à toutes.


    17 commentaires
  • Bonjour à vous,

     

    Tout d'abord un grand merci pour toutes les personnes qui m'ont répondu pour m'aider

    à résoudre mon problème de diffusion de photos sur mon blog.

     

    Voici mon article d'aujourd'hui:

    C'est en allant voir la fête de l'artisanat organisée dans le bourg de Pressignac en Charente

    que je suis allée voir l'ancienne huilerie et apprendre comment elle fonctionnait.

    Je vais vous expliquer son fonctionnement . Il se résume en trois étapes importantes.

     

    Voici la première étape:

     

    La graine doit d'abord passer dans un concasseur qui permet de libérer la graine oléagineuse

    de son enveloppe. On place ensuite le résultat de cette première étape sur la meule qui finit

    par écraser les graines sous la grosse pierre et on obtient une pâte homogène d'où l'huile

    commence déjà à s'extraire.

     

    La deuxième étape :

     

    Vient ensuite la cuisson qui se fait dans un chauffoir. Cette pâte est placée dans un bac

    cylindrique métallique situé au dessus d'un foyer alimenté par du bois .Elle doit cuire

    lentement et durant sa montée en température , la pâte est remuée constamment grâce

    à un arbre vertical.

     

    La troisième étape:

     

    Puis vient la pression qui se fait par presses hydrauliques . On récupère l'huile d'un côté et

    de l'autre le tourteau qui est utilisé en alimentation animale . Une fois que l'huile est

    fabriquée commence alors  une période de décantation qui dure une dizaine de jours.

    Vient ensuite la filtration de finition et le stockage dans une autre cuve dite de soutirage.

    Il faut environ 4 kgs de graines de colza pour faire un litre d'huile de colza grillé.

     

    Voici les photos:

    DSC07036

                                            Le concasseur.

    DSC01478.JPG

    La meule servant à écraser les graines et le bac à l'avant pour récupérer la pâte .

    DSC01480

                                 La meule vue de l'arrière.

    DSC07048.JPG

                           Poulies d'entrainement de la meule de broyage.

    DSC07038

    Le bac cylindrique avec son foyer en bas et en haut l'arbre vertical remuant la pâte. 

     DSC07039.JPG

                      Le pressoir et le seau qui recueille l'huile filtrée.

      DSC01481.JPG

    Ensemble de bouteilles d'huile de colza prêtes à être vendues aux particuliers lors de la fête.

    Je vous souhaite une très belle journée.


    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique