• Le canon de Rochechouart

     

    Bonjour à vous, 

    Autrefois Rochechouart , ville forte , possédait de l'artillerie . Quand la France , fut menacée de l'invasion étrangère à la Révolution , les habitants

    sacrifièrent leurs canons et les envoyèrent au Ministre de la Guerre pour être fondus et transformés en canon ou en mitraille .

    Plus tard , les Officiers Municipaux réclamèrent la remise de leurs pièces . A force d'insistance , ils en obtinrent deux qui,

     en 1811 annoncèrent joyeusement la naissance du Roi de Rome .

    Un seul a résisté aux ans , et il a acquis la célébrité de plusieurs batteries . Il a fait entendre sa voix tous les 14 juillet au matin

     jusque dans les années 1980 . Depuis , il est à la retraite et se trouve en exposition au premier étage de l'hôtel de ville . 

    Voici la photo de ce petit canon  qui se faisait entendre de très loin .

    DSC03532 

    Les personnes qui habitaient en campagne et se trouvant loin de Rochechouart disaient entre elles en patois :

           As-tu ôvi pétar lou canon ?  En français cela veut dire : As tu entendu péter le canon ? 

     Voilà l'histoire de ce petit canon .

     

                    Je vous souhaite de passer une agréable journée.


  • Commentaires

    4
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 13:10

    oui, j'ai vu l'endroit. Par contre, tu oublies de dire que c'était aussi notre emblème. Il faudrait retrouver l'image...

    3
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 13:08

    oui, c'est même à cause de lui que le 1er montagne des pyrénées des voisins avait fugué, et n'est plus jamais revenu (Oriane).

    Le canon est encore à la mairie? Où ça?

    2
    Samedi 24 Juillet 2010 à 08:39
    canelle56

    Histoire très interessante

    bises Michèle

    1
    Samedi 24 Juillet 2010 à 06:28

    Et bien moi, il y a eu des canons, hier, pour mon anniversaire ! lolll

    Belle histoire pour ce petit canon qui prend un repos bien mérité.

    Bon week end ! Bisoux.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :