• Bonjour à vous,

    Voici quelques photos de fleurs de mon jardin pour essayer d'oublier le manque

    de soleil et des températures trop basses pour la saison à cause de la pluie .

    Photo-382.jpg Photo 383

     

    Photo-337.jpgPhoto 381

     

    Photo-349.jpg 

    Photo-406.jpg

    Photo-365.jpg

    Photo 377

    ( Très jolie fleur qui s'appelle pélargonium qui est à ma maman ) .

    Je vous souhaite de passer une très bonne semaine .

     


    20 commentaires
  • Bonjour à vous ,

    Le terme "fraise" dérive du latin populaire fragra, en référence à la fragrance (parfum) de cette baie

    On trouve des fraisiers à l'état sauvage dans de très nombreuses parties du monde. Le fraisier des

     bois (Fragaria vesca) est l'espèce la plus répandue, en France comme en Europe. Mais on la trouve

     aussi en Amérique, sur plusieurs îles... On imagine que les oiseaux ont joué un rôle majeur dans

    cette dispersion. Mais on dénombre une trentaine d'autres espèces, qui ont prospéré au fil

     des siècles sous tous les climats : Fragaria collina (jusqu'aux steppes de Sibérie), Fragaria chiloensis

     (côte Ouest de l'Amérique)...

    On sait qu'elle était déjà consommée au Néolithique, et que les Romains la cultivait au jardin.

    Les premières cultures commerciales datent du XVe siècle, durant lequel Anglais puis Hollandais

    améliorent des espèces sauvages et obtiennent de plus gros fruits.

    C'est Amédée-François Frezier (!), un officier de Marine au service du Roi Soleil, naturaliste à ses heures,

    qui ramena du Chili une fraise à gros fruits, la "Blanche du Chili" (F. chiloensis). Antoine de Jussieu

    fit fructifier cette variété au Jardin des Plantes à Paris. Elle fut croisée au jardin botanique de Brest

    avec F. virginiana, pour donner l'hybride F. x ananassa (Fragaria ananassae, ou fraisier ananas),

     à l'origine de la plupart des variétés connues de fraises modernes.

    Ce que nous dénommons "fraise" n'est en réalité pas le fruit du fraisier au sens botanique du terme.

    Il s'agit en réalité du réceptacle charnu de la fleur. Les "vrais" fruits sont les akènes, ces petits grains

     présents sur tout le pourtour de la fraise.

    Fruit rafraîchissant par excellence, grâce à sa richesse en eau, et à son bon équilibre glucides/acides

    organiques, la fraise présente de plus la particularité d’être fort peu énergétique : 52 kcalories

    pour une portion de 150 g, c’est très raisonnable pour un dessert ou une collation légère !

    La densité minérale de la fraise (apport en minéraux pour 100 kcalories) s'avère, de ce fait,

    très intéressante notamment pour le magnésium (34 mg/100 kcalories), le calcium (57 mg/100 kcl ) 

    et le fer (1,14 mg/100 kcl ). Enfin, sa richesse en vitamine C est remarquable : il suffit d’une portion

    de 150 g (ce qu’on consomme habituellement) pour couvrir largement le quotidien conseillé

     en cette vitamine  ( 80 mg pour l’adulte) !   Cette teneur élevée en vitamine C

     fait de la fraise l’un des fruits de saison les plus généreux dans ce domaine

    Voici les photos : .

     

     Photo 232

    Je vous souhaite de passer une bonne journée. 

      


    17 commentaires
  • Bonjour à vous,

    Le myosotis pousse très bien au jardin, il se ressème tout seul d'année en année. On peut aussi

     le repiquer : c'est une plante biannuelle. Il se sème un peu où il veut...

    Le myosotis est une charmante petite fleur bleu ou rose du printemps. Cette fleur vient du grec

    "oreille de souris" (on donne ce nom aussi à l'épervière). "oto" est l'oreille en Grec... "otarie" a

     la même racine, c'est amusant...

    On raconte qu'un chevalier est un jour tombé dans l'eau du Danube et s'est noyé en voulant cueillir

     un myosotis pour sa dame au bord de la rivière, il lui aurait dit "ne m'oublie pas !" en allemand :

    "Vergissmeinnicht" en tombant. C'est pourquoi on appelle cette fleur "forget me not". Mais dans

     la campagne, on dit aussi "plus je te vois plus je t'aime !" pour désigner le myosotis.

    En 1948, le myosotis fut adopté comme emblème maçonnique à la première conférence

     annuelle de la Grande Loge Unie d'Allemagne, des Maçons anciens francs & acceptés.

     La fleur, souvent représentée comme pictogramme, rappelle le souvenir de tous ceux qui

    ont souffert au nom de la Franc-maçonnerie, spécialement durant la période nazie.

    Le myosotis est aussi devenu le symbole de la Société Alzheimer. Il symbolise la perte

    de mémoire, l'un des symptômes de la maladie d'Alzheimer, et nous invite à ne pas oublier

     les personnes atteintes de cette maladie et leurs aidants.

    Il est aussi le symbole de la Journée internationale des enfants disparus, fixée au 25 mai

     (proclamée en 1983 par le président des États-Unis d'Amérique).

    Voici les photos :

    DSC00730-copie-2.JPG

    Je vous souhaite une bonne journée.

       


    11 commentaires
  • Bonjour à vous,

    Le viburnum opulus, rencontré sous le nom de Boule de neige ou de Viorne obier

     est un arbuste originaire du nord de l'Asie et d'Europe continentale.

    En France, on peut le voir sur les terrains frais et humifères de la moitié nord de la France.

    De port buissonnant et arrondi, son tronc ramifié se dresse sur environ 4 mètres de hauteur, lorsqu'il 

    atteint sa pleine maturité. Ses feuilles trilobées et dentées sont caduques. Si la surface supérieure est 

    verte . on la découvre blanchâtre et duveteuse sur le dessous. A l'automne, le vert laisse place

     à un magnifique rouge lie-de-vin . Mais c'est sa floraison qui fait la réputation de la viorne aubier.

     Elle s'étale de mai à juin, avec de larges ombelles de fleurs blanches, telles des boules de neige.

    Les fruits, petites baies rouges et brillantes, les succèdent à l'automne et font le régal des oiseaux

     durant l'hiver. Prenez garde, elles sont toxiques !

    L'intérêt ornemental de la viorne obier est multiple : sa splendide floraison printanière, son feuillage

      et ses fruits d'automne . De plus, elle s'associe parfaitement avec d'autres arbustes ,

                              dans une haie libre ou en massif, tout en étant resplendissante, en sujet isolé.

    La viorne obier est utilisée en phytothérapie et en homéopathie, notamment

     contre les crampes ou en cas de règles douloureuses.

    En Ukraine, la viorne symbolise la douceur des jeunes filles.

    Voici les photos :

    Photo-302.jpg

    Photo-303-copie-1.jpg

    Photo-301.jpg

    Photo-300-copie-1.jpg

    Je vous souhaite à tous de passer un bon week-end de Pentecôte .

     


    13 commentaires
  • Bonjour à vous,

    Les pivoines ne poussent que dans l'hémisphère Nord. Elles sont représentées

    par un très petit nombre d'espèces, environ 30, dont quelques-unes sont ligneuses.

     Les espèces indigènes sont protégées en France. La floraison a lieu généralement en mai-juin.

    Leur implantation dans un jardin demande un peu de soin, mais, en cas de réussite

    elles peuvent y prospérer pendant plusieurs années .

    Il y a mille ans en Chine, on trouvait déjà 90 variétés horticoles de cette plante. Le palais

    de l'empereur aurait été entouré de 10 000 pivoines. C'était la "reine des fleurs". Elle fut

     introduite en Angleterre, à Kew, en 1794, puis en 1803 en France. On en cultive actuellement

    de grandes quantités pour la fabrication de médicaments. La légende veut qu'un jardin 

    planté de quelques pivoines ne souffre ni de l'orage ni de la grêle.

    C'était un antiépileptique connu des Grecs. De nos jours, on l'utilise comme antispasmodique.

    Il faut savoir être patient avec cette superbe plante, et ne pas l'arracher prématurément,

    pensant qu'elle ne fleurira pas ; car elle ne le fera que trois à quatre ans

    après avoir été implantée au jardin.

    Voici les photos :

    Photo-313.jpg

    Photo-312.jpg

    Photo-314.jpg

    Photo-310.jpg

    Je vous souhaite de passer une bonne journée.

      


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique